À la rencontre de Jeanne et Jonathan

La Fondation Au Bercail lance une campagne de sensibilisation. Grâce à cette campagne, elle souhaite faire passer le message que les problèmes d’adaptation sociale peuvent mener à l’itinérance.

« La fondation veut rejoindre les jeunes avec ces témoignages réels, sous forme de vidéos, diffusés sur le web », explique Cathy Fecteau, directrice générale du Bercail.

Madame Fecteau rappelle que tout le monde « connaît quelqu’un qui connaît quelqu’un » aux prises avec des problèmes de dépendance. Et c’est exactement le message que veut faire passer la campagne dans laquelle nous rencontrons Jeanne et Jonathan. Les noms sont fictifs, mais les témoignages bien réels.

capture-decran-2016-10-17-a-20-03-19-1« Les difficultés arrivent dans les meilleures familles. »

C’est ce que rappelle madame Jacynthe Poulin, présidente du conseil d’administration de la Fondation  Au Bercail. « Nous soutenons ces personnes dans le besoin ».

Le Bercail accueille et supporte chaque année environ 750 personnes et offre plus de 5 000 nuitées.

« Un accueil inconditionnel. »

« On est là pour accueillir les personnes dans le besoin. C’est un accueil inconditionnel. Même si un jour ça va moins bien, le lendemain on repart à neuf, sans préjugés », explique madame Fecteau.capture-decran-2016-10-17-a-20-02-59

Rappelons que la Fondation Au Bercail tenait son souper tapas le 16 septembre dernier au Club de golf de Beauceville. L’événement a permis d’amasser près de 15 000 $. Tous les profits soutiendront la maison d’hébergement et ses activités.